AccueilLes émotions et l'Entreprise

Être Soi-Même en Entreprise : clé de la performance ?

Être soi-même en entreprise : clé de la performance ?

Être soi-même en entreprise serait-ce la clé de la performance ? Cette question se pose de façon croissante dans un monde professionnel en constante évolution. Ne pas être authentique au travail desservirait en effet profondément les individus et, par extension, la compagnie qui les emploie. Quels sont donc ces risques liés à l’inauthenticité ? Quels sont les bénéfices du respect de son intégrité au travail, et comment le favoriser ? Découvrez dès à présent les réponses à ces interrogations d’actualité !

Cause et écueils de l’inauthenticité au travail 

Monde professionnel et univers personnel sont sans cesse distingués. S’ils sont différents c’est pourtant, pour chaque individu, une seule et même vie qui se partage entre deux espaces. Or le monde du travail et ses exigences conduisent parfois les employés à changer qui ils sont, sitôt que la porte de leur société est franchie. Difficile en effet d’être soi-même en entreprise. « Porter un masque » ou encore « ne pas oser être soi » sont des façons d’être qui reviennent malheureusement régulièrement. En cause bien souvent la culture même de l’entreprise qui génère un sentiment d’insécurité parmi les salariés.  

Le mal-être qui en résulte conduit l’être humain à adopter différents types de comportements, généralement contre-productifs, pour se protéger. Ainsi, certains vont agir avec agressivité tandis que d’autres vont préférer se replier sur eux-mêmes, quitte à s’effacer complètement. Certaines personnes encore vont s’efforcer de correspondre à un modèle qui n’est pas le leur, en se suradaptant jusqu’à l’épuisement. De tels agissements sont néfastes et augmentent les risques de burn-out. Générant ou renforçant le mal-être ambiant au sein d’une compagnie, ils impactent sévèrement le potentiel des employés. Créativité, réflexion et relations humaines se trouvent fortement amoindries, ce qui nuit in fine considérablement aux performances de l’entreprise. 

Être soi-même en entreprise : les incroyables bienfaits 

Faire le choix d’être soi au travail est une condition sine qua non de bien-être et de performance, pour soi comme pour l’entreprise. C’est le socle d’un cercle vertueux aux multiples bienfaits :

  • Être soi-même au travail permet de respecter ses émotions, ses valeurs et ses convictions. De cette manière le salarié peut contribuer à un environnement positif au sein de l’entreprise. 
  • Être fidèle à soi, c’est aussi être en mesure de rester vrai dans sa relation aux autres. 
  • Afficher son moi profond et revendiquer son individualité est une véritable richesse. La reconnaissance des faiblesses et des qualités de chacun permet en effet de progresser en bonne intelligence. Chaque personne étant unique, la différence qu’elles incarnent est bénéfique pour elles-mêmes, leurs collègues et l’entreprise. 
  • Être soi-même en entreprise améliore la santé psychique et physique. L’alignement et la cohérence entre ses valeurs et ses agissements permet effectivement d’éviter toutes sortes de désagréments liés à la somatisation.
  • Oser être soi-même au travail est synonyme de bien-être, condition propice à l’épanouissement professionnel. L’état de bien-être est en effet révélateur du plein potentiel de chacun. 
  • Enfin, l’ensemble de ces facteurs est une réelle force au service des entreprises. Des salariés heureux, se rendant au travail avec confiance et sérénité, sont des salariés épanouis, prêts à donner le meilleur d’eux-mêmes !

Ainsi, ce qui est initialement bénéfique pour les employés peut se révéler crucial et fructueux pour l’entreprise.

Quelques conseils pour favoriser l’authenticité en entreprise

Comment être soi-même en entreprise et le rester ? Comment favoriser cette authenticité au travail ? 

Du côté des salariés, être authentique nécessite une prise de recul sur soi et sa situation professionnelle. Il est alors important d’identifier quelles sont ses aspirations et ses valeurs afin d’être en mesure de les appliquer et donc de se respecter. Il peut également être intéressant de vérifier si l’éthique de l’entreprise correspond à celle que l’on défend. Une telle vérification s’impose aussi pour le métier exercé. Si ce n’est pas le cas, il est toujours possible de démissionner, voire de se diriger vers une reconversion professionnelle. Aujourd’hui de nombreux employés démissionnent pour s’orienter vers des professions porteuses de sens. D’autres encore créent leur propre métier ou entreprise afin de rester en accord avec eux-mêmes.

De son côté, la direction a pour rôle d’assurer la sécurité psychologique des salariés en valorisant une culture d’entreprise bienveillante. Pour ce faire, plusieurs actions peuvent être mises en place : encourager l’entraide, la communication ouverte, établir la transparence, permettre la liberté d’expression, ou encore promouvoir le respect et l’égalité.

Enfin, on ne le répètera jamais assez : il faut laisser la place aux émotions ! Une étude relayée par Forbes magazine corrobore d’ailleurs cette idée. Il y est reconnu qu’une compagnie octroyant de l’espace à la composante émotionnelle augmente sa productivité. Dès lors il n’est pas étonnant de voir davantage d’entreprises se tourner vers l’intelligence émotionnelle

 

Ainsi, un salarié qui a la possibilité d’être lui-même au travail est un employé heureux et productif. En ce sens, la faculté de rester soi-même en entreprise est essentielle à la performance. Parce que pour donner le meilleur de soi-même il faut d’abord oser être soi. Toutefois l’authenticité au travail n’est pas toujours aisée. C’est un processus qui peut nécessiter un apprentissage. 

C’est pourquoi j’accompagne les entreprises et les individus qui souhaitent suivre cette voie. N’hésitez pas à me contacter pour tout renseignement sur le sujet. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *